Neurofeedback - A.S.B.L. Pour Vivre Autrement

Neurofeedback

 
 

Le NEURODFEEDBACK dans le TDA/H

 

Prof. Guy CHERON : Le neurofeedback en collaboration avec l’ASBL Pour Vivre Autrement

Le neurofeedback (NFK) ou biofeedback EEG est utilisé et étudié, dans le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDA/H) chez l’enfant depuis une trentaine d’années. (Lubar et al., 1976).

Il est possible d’utiliser le NFK comme « traitement » alternatif du TDA/H. C’est un outil thérapeutique qui permet d’aider les enfants à diminuer certains de leur « symptômes » tel que l’inattention, l’impulsivité et même l’hyperactivité.

Le NFK peut également impacter positivement leur estime et leur confiance en soi et contribue à améliorer leur qualité de vie, tant au niveau scolaire, social ou familial. (Micoulaud-Franchi et al., 2011).

Le NFK, permet aux enfants TDA/H de modifier le fonctionnement de leur cerveau, de corriger certaines « anomalies » détectées à l’aide de l’EEG. Ces anomalies sont liées aux symptômes d’inattention et/ou d’impulsivité et d’hyperactivité chez les enfants TDA/H.

L’objectif est que l’enfant arrive, grâce au NFK, à produire davantage certaines ondes cérébrales sous exprimées (alpha et bêta) dans le TDA/H et de diminuer celles qui sont au contraire surexprimées (thêta). (Barry et al.,2003)

Une thérapie fondée sur le neurofeedback sera constituée de 25 à 50 séances de 45 à 60 min chacune. Les effets du NFK seraient permanents.

Le NFK est l’une des méthodes thérapeutiques complémentaires la plus performante dans le traitement du TDA/H (Arms et al., 2009) De plus, les effets thérapeutiques persistent dans le temps. (Gevensleben et al., 2010)

 

Contactez-nous pour en savoir plus…

Quelques explications

 

Robot Waves

 

La société Human Waves a développé Robot Waves pour aider les neurologues à affiner et poser le diagnostic du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H). Le Robot Waves, a été développé avec la collaboration de notre centre et de l’université ERASME (Professeur Guy Cheron).

Contrairement au neurofeedback traditionnellement utilisé, où le participant est passif (il ne fournit que des efforts inconscients ou peu conscients), dans l’usage du Robot Waves, le patient est amené à participer de manière dynamique dans sa revalidation.

Cet outil a donc une double fonction : il permet d’une part, en évaluant les ondes cérébrales, d’être utilisé pour le diagnostic du TDA/H, et, d’autre part, il peut être utilisé dans la prise en charge, comme un traitement pour lutter contre les différents symptômes du TDA/H.

Cet outil est basé sur le neurofeedback, et est utilisé de façon plus ludique grâce à l’interaction entre un enfant et un robot. Cette manière de travailler permet d’investir plus facilement, de façon moins contraignante, l’enfant dans son travail thérapeutique. On estime à terme, que cette innovation va permettre de réduire la prise de Rilatine, un psychostimulant dont la prescription est en hausse (+33% entre 2007 et 2011).

Ce dispositif fonctionne sur base de l’interaction entre l’enfant et le robot. Lorsque l’enfant envoie une certaine fréquence d’ondes cérébrales, par l’intermédiaire des électrodes, le robot avance. Pour que l’outil ait un impact sur le fonctionnement de l’enfant, il doit y avoir un retour d’informations sur son fonctionnement. L’enfant doit prendre conscience de ses acquis.

 

C’est donc lorsque le sujet arrive à produire des ondes alpha, quand il arrive à contrôler son rythme cérébral et à se mettre volontairement dans un état de détente que le robot lui obéit. Le robot n’obéit que si l’enfant est détendu et apaisé. Tout ce travail se passe par le biais de la pensée. 

 
 
 
 

Comment le neurofeedback agit sur le TDA/H ?

 

Afin de faire bouger le robot, l’enfant peut commencer en étant assis et en fermant les yeux. Cela permet de faciliter la relaxation et d’augmenter la production d’ondes alpha. 

Par la suite, l’enfant sera capable de faire avancer le robot avec les yeux ouverts et même en étant debout et en marchant derrière le robot.

Le robot sert de feedback pour l’enfant, il l’informe sur son état de conscience (ondes cérébrales). Grâce au mouvement de celui-ci, l’enfant est capable de voir son activité mentale et de savoir quand il est dans le bon état (si le robot bouge) ou si au contraire il doit corriger ou adapter celle-ci (si le robot ne bouge pas ou très peu).

Robot Waves nécessite cependant la participation active de l’enfant qui doit faire appel au contrôle volontaire et à la concentration passive. 
 

L’enfant doit adapter lui-même son rythme cérébral . Cependant, comme dans le NFK dynamique, un professionnel est présent avec l’enfant afin de lui permettre de se rendre compte des techniques qu’il acquiert lors des séances mais également pour lui permettre d’ appliquer celles-ci dans sa vie quotidienne de façon autonome.

Le robot est commandé à distance par l’enfant et tout cela se passe par la pensée. C’est en modifiant sa fréquence neuronale, que l’enfant dirige le robot. Le niveau de détente va être augmenté au fur et à mesure de la prise en charge. L’enfant aura plus de facilité pour se relaxer et arrivera à prendre conscience de la façon dont il arrive à contrôler ses ondes cérébrales.

Robot Waves repose sur un apprentissage conscient et demande de la part de l’enfant, une implication et un entraînement rigoureux. Cet outil va permettre, en diminuant l’intensité des troubles de l’attention, de l’impulsivité et de l’hyperactivité, de diminuer la prise de Rilatine chez les enfants TDA/H.

 

Le NFK peut être « comparé » à un conditionnement opérant. le feedback remis au sujet lui permet d’adapter son comportement et de réussir à faire bouger de mieux en mieux le robot. Le renforcement est représenté par le mouvement du robot.

L’objectif étant d’apprendre à l’enfant à moduler son activité corticale, en temps réel, afin d’obtenir une amélioration de ses performance cognitive ou motrice. Le Robot Waves permet à l’enfant de créer de nouvelles connexions neuronales. Celles- ci vont permettre au sujet de se relaxer plus aisément. Les acquis de l’enfant lors des séances pourront être appliqués par la suite dans ses différents milieux de vie (école, maison…).

Même si l’outil Robot Waves n’est pas encore très répandu, son efficacité est tout à fait observable. Il permet de diminuer les symptômes du TDA/H, l’enfant arrivera plus facilement à se concentrer et à rester concentré. Cela à des impacts positifs tant au niveau des performances scolaires qu’au niveau social, familial et personnel.

 
Retour haut de page